Palais

PALAIS DE BENAMEJÍ

Le palais de Benameji est l’une des œuvres fondamentales de l’architecture civile baroque en Andalousie. L’édifice fut construit dans le premier tiers du XVIIIe siècle par les marquis de Benameji. Au début du XIXe siècle, pendant l’occupation française, il fut transformé en prison. Plus tard, il devint propriété des comtes de Valverde et en 1906, fut acquis par la Mairie de Ecija qui le céda au Haras Militaire qui l’occupa pendant presque tout le XXe siècle. Depuis 1997, il est le siège du Musée Historique Municipal.

Adresse: Place de la Constitución, S/N, 41400, Écija (Séville).

PALAIS DE PEÑAFLOR

Le Palais de Peñaflor, connu aussi comme les « longs balcons » fut construit entre 1700 et 1775. Le palais fut la résidence de la famille Peñaflor jusqu’en 1958 quand décéda la marquise, veuve et sans descendance. Quelques-unes des parties les plus importantes du bâtiment ont été restaurées par la Mairie au cours des dernières années (façade, tour, écuries, escalier à voute et cour principale). Actuellement on peut visiter ces parties restaurées.

Adresse: Rue Emilio Castelar, 26, 41400, Écija (Séville).

PALAIS DES PALMA

D’une structure moins complexe et d’une plus grande austérité si nous le comparons avec les palais de Peñaflor et de Benameji, ce palais des marquis de las Cuevas et Becerro n’en est pas moins l’une des )lus belles constructions civiles du XVIIIe siècle de Ecija. Il faisait partie pendant une grande partie du XIXe siècle et au début du XXe de la même unité architecturale que celle de l’ancien Couvent de l’Esprit Saint (Convento del Espiritu Santo). Actuellement, cette maison seigneuriale conserve sa décoration originale et est ouverte au public.

Adresse: Rue Espíritu Santo, 10, 41400, Écija (Séville).

PALAIS DES PAREJA (BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE)

Il fut propriété des chevaliers du nom de Pareja et il est considéré comme une demeure traditionnelle typique des XVII-XVIIIe siècles de Ecija. Après avoir subi plusieurs transformations au fil du temps, afin de réutiliser le bâtiment pour divers usages, la Mairie l’a restauré pour héberger les sièges de la Bibliothèque et les Archives Historiques Municipales. La façade est caractéristique du baroque de Ecija.

Adresse: Place Plazuela de Sta. María, 4, 41400, Écija (Séville).

PALAiS DE SANTAELLA

Cette maison noble, ancienne propriété du marquis de Santaella puis des Comtes de Puerto Hermoso, est actuellement le siège de la Société Sportive et Club Social du Tennis Club. Le portail principal de la façade, du XVIIIe siècle, est très intéressant avec des éléments ornementaux singuliers tels des silhouettes placées devant les pilastres comme des cariatides. Sur un côté de la façade, on trouve un retable de rue décoré avec des peintures murales en honneur de la Vierge de Valvanera, retable qui possède tout le charme de l’époque. En pénétrant dans le palais, on trouve la cour, très caractéristique des grandes maisons seigneuriales de Ecija. L’escalier d’accès à l’étage supérieur d’une grande beauté, est recouvert d’une coupole décorée à profusion avec des motifs picturaux de la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Adresse: Rue Ignacio de Soto, 41400, Écija (Séville).

PALAIS DE JUSTICE

Connu familièrement à Ecija comme « la Maison des Tomasas », cette maison regroupe les dépendances du Palais de Justice. Il s’agit d’un bâtiment de style régionaliste daté des dernières années de la décade 1920 et du début des années 1930. Malgré sa récente construction, il n’est pas exempt de belles valeurs esthétiques. L’intérieur est structuré autour d’une cour à double galerie d’inspiration néo-nazari au-dessus de colonnes à l’esthétique de Grenade avec des arcs polylobés décorés avec des stucs.

Adresse: Rue la Marquesa, 15, 41400, Écija (Séville).

PALAIS DE VALDEHERMOSO

Face au palais de Peñaflor se trouve le palais des Comtes de Valdehermoso de Cárdenas y Torres Cabrera. II s’agit d’un bâtiment privé (qui ne se visite donc pas) que firent construire les Marquis de Fuentes y Villaseca au XVIe siècle selon les canons artistiques de la Renaissance de l’époque. On peut le dater environ vers 1530. Son portail d’entrée est le plus bel exemple du style plateresque de Ecija ; il se compose d’un arc en plein cintre encadré par des pilastres et des 2 côtés les figures héraldiques du Bon Sauvage (Tenants du Bon Sauvage). L’ensemble présente une décoration typique de la Renaissance à base de figures grotesques et de motifs à candélabre.

Adresse: Rue Emilio Castelar, 37, 41400, Écija (Séville).

PALAIS DE ALCÁNTARA

De cet ancien palais qui appartint à l’une des familles les plus importantes de Ecija, il ne reste que le portail. Des documents attestent que les architectes Lucas Bazan et Pedro Lozano de La Torre sont intervenus, au cours du XVIIIe siècle, dans les travaux de réforme que mena à son terme le Marquis de Alcantara del Cuervo. Le portail est réalisé en marbre et présente des détails ondulés qui donnent à l’ensemble un style singulier. Actuellement c’est le siège de l’Ecole Officielle de Langues, de l’UNED et du Conservatoire de Musique Fray Juan Bermudo.

Adresse: Rue Emilio Castelar, 47, 41400, Écija (Séville).